Le(s) suiveur(s) des choses.

dimanche 29 juin 2008

C'est quand qu'on va où...?

Les silhouettes des arbres se découpent encore sur le bleu incertain d'un crépuscule encore pâle à l'horizon et se perdant dans la nuit bleue, si vaste... des immensités pareilles donnent le vertige!

Le chat roux angora de ma belle envolée, gratte à ma porte.... Allez greffier, vite, prends note!

Ces nuits de juin si courtes et si intenses, emplies de la vibration d'Orion et de celle de Vénus exacerbent de leurs palpitations de papillon vespéral les aubes à naître...invaginées et pleines déjà de demain!

Ma maison est emplie d'âmes nouvelles, de 15 à 25 ans, délicates et tendres, et ce matin, embué de sommeil et d'un brouillard de larmes, j'ai croisé la silhouette étrange, singulière, de cette jeune fille à peine pubère appuyée sur le tronc du même tilleul..., à peine plus habillée et pleurant doucement... une nuit improbable!!

Je suis allé chercher, en silence, une couverture, pour couvrir ses épaules frémissantes de froid et de larmes; je crois qu'elle ne m'a pas vu ou si peu!

Je l'ai accompagnée, dans le plus grand silence, jusqu'à une chambre que je savais inoccupée...Je ne voulais pas que ce "songe d'une nuit d'été"... la réveille! Je ne sais pas encore ce qui s'est passé!

Je n'ai plus dormi, veillant sur elle, à distance!... Quand je me suis réveillé ce matin, l'air était aux chants et aux rires!! Le songe s'était enfui, je me demande d'ailleurs si je n'ai pas rêvé...

samedi 28 juin 2008

Aujourd'hui c'est demain

Vous avez remarqué comment, sans s'en rendre compte, on passe d'aujourd'hui à demain, comment rien peut devenir tout et réciproquement, comment d'une vierge improbable peut naître un dieu ...inattendu!

Ca nous est tombé, sur le coin du nez, en mai 2007; quelques années avant on n'aurait jamais imaginé un tel tableau!...Tu fais pas gaffe, t'as une madone du Poitou, qu'on dirait assez inoffensive et elle t'amène un lardon, genre qui va tout bouffer et ils s'entendent comme larrons en foire et ils vont tout te bouffer, cest sur!!

Lui, c'est un p'tit mec bourré de tics, perché sur talonnettes, il est pas beau mais il emballe sec. Y's'tape tous les tops, même les p'tites putes; sa kékette le rend dingue; ça le perdra...!

Elle, c'est une grande dinde, sans complexes, un peu godiche, elle aurait tant voulu être de droite, de Neuilly, d'la haute, quoi!Alors, elle s'est dit: "J'me fais immatriculer conception et une fois le polichinelle dans l'tiroir, sans être passée à la caisse,; j'attends qu'ça murisse et je fais naître le divin enfant" Jouez zaubois, résonnez musettes, on en prend pour 10 ans du jour au lendemain et on n'a rien vu v'nir...!

jeudi 26 juin 2008

J'ai tout vomi mon béton.

Cinq ans que j'y patauge, et je ne m'y fais pas. Je n'aime pas l'odeur du ciment au petit matin. Cette chiasse grise qui s'écoule à longueur de chantiers, uniformité visqueuse témoin de l'indigence souillon de nos relations physiques à la planète, a transformé toute architecture en virtuosité du cache-misère, tout art d'habiter l'espace en « design », cet avatar industriel stérile de l'un des sommets de la pensée humaine. Le ciment est le techno-rejeton foireux d'un art qui rassemblait tous les autres.

Lire la suite

mercredi 25 juin 2008

Travailleuses sans papiers. Il faut les régulariser !

Rassemblement vendredi 27 juin à 18h30 place de la Bastille à Paris

Encore moins bien loties que les travailleurs sans-papiers, les travailleuses sans-papiers.

Lire la suite

mardi 24 juin 2008

St Jean d'été

Il y a des moments dans la vie où tout pourrait basculer! Ca tient à trois fois rien ou presque! Comme cette nuit dernière...

Une très chère amie, de retour des Hymalayas, m'avait promis de passer avant de repartir! Pour raconter, pour se voir un peu dans la lente montée crépusculaire d'un soir de presque solstice d'été. Vous savez, ces soirs, sous les tilleuls à peine fanés, quand la chaleur du jour fait place à un vent léger, caressant! Un vent qui vous fait à peine frémir et le parfum des foins juste coupés...Oui, vous savez !

Lire la suite

Enfin !!!

Demain c'est le premier jour des soldes d'été.

jeudi 19 juin 2008

La pétition d'Olivier.

Bonjour à tous,

ce micro-billet s'adresse en particulier à mes voisin(e)s de palier, Christine, Vieil Anar et Brouette.

J'ai signé ce matin, au nom des Suiveur(s), la pétition d'Olivier Bonnet. Sans vous demander votre avis. Sans, comme on dit dans les milieux, en avoir "reçu mandat". Sans même prendre deux secondes pour y penser, d'ailleurs. Je me suis comme qui dirait autogéré tout seul.

La seule "retenue" que j'ai pu avoir fut de faire figurer vos pseudos à côté du mien dans cette signature. Je n'ai pas voulu le faire sans vous le demander. Signer "pour", je peux sans complexe, signer "à la place", j'ai pas pu. *oops* Engueulez-moi si vous voulez de cette fausse pudeur à la con, mais exprimez-vous là-dessus, qu'on puisse demander à Olivier de modifier cette signature s'il en est encore temps (ce dont je ne doute pas vraiment, mais bon...coucou Olivier !).

C'est à vous :

(Aïeuuh ! pas sur la tête !)

mardi 17 juin 2008

Le cas par cas, on l'a quand même

Les grèves des sans-papiers pour leur régularisation continuent.

Les patrons commencent à faire des licenciements "préventifs", quand il n'y a plus de personnel sans-papiers, y'a plus de menace de grève avec occupation.

Lire la suite

Vous êtes belles !

Place Denfert-Rochereau. J'ai une demi-heure d'avance sur mon rendez-vous, je viens de retirer mon casque, encore tendu du parcours dans les embouteillages. Seize heure. J'allume une cigarette, le regard de l'autre côté de la place, vers l'adresse de la réunion qui m'attends. Je ne l'ai pas vue arriver.

Lire la suite

lundi 16 juin 2008

Fais toi peur !

« Nous sommes dans un pays majoritairement catholique et je n’accepterai jamais ni ne devrai accepter ces individus [les homosexuels] dans ce pays », aurait déclaré le Président.

....bouh !...

Lire la suite

samedi 14 juin 2008

L'anpe m'a écrit

Après 3 mois de chômage, vient l'heure du premier suivi mensuel.

Lire la suite

jeudi 12 juin 2008

Plafond bas.

Il n'y a pas longtemps, l'un de vous me faisait remarquer que je trifouille du mulot dans la toile depuis le Crétacé de l'internet. Petite réflexion qui m'a permis de vérifier que les mêmes choses qui m'y rabotaient les nerfs hier me les laissent toujours à vif aujourd'hui.

Prenez par exemple les sites pédophiles.

Lire la suite

mercredi 11 juin 2008

Page de pub



Juste pour vous donner envie d'aller voir

mardi 10 juin 2008

Festival de saloperies

Un homme sans domicile vivait depuis 10 ans (dix ans : 1+1+1+1+1+1+1+1+1+1) dans une cave dans un sous-sol d'une faculté de Nice. En piquant dans les distributeurs. Il vient de prendre 15 mois dont 4 mois ferme, il a été "trop gourmand" et a fini par se faire choper. 10 ans !

Fillon vient de signer le décret d'extradition de Marina Petrella.

Les entreprises qui font de gros (très,très gros) bénéfices grâce à l'augmentation du coût de l'énergie vont financer "un audit de dépendance énergétique de 100 000 exploitations en cinq ans, d'un montant de 100 millions d'euros". Va y avoir de l'engraissage de consultants (des fois, je féminise pas ;-)) Après, ils feront un groupe d'étude, puis une commission d'experts, puis un rapport, puis des préconisations.

Les pays européens se sont entendus sur la directive sur le temps de travail. Les Européen-nes pourront choisir de travailler jusqu'à 60 heures ou 65 heures par semaine.

lundi 9 juin 2008

Le cas par cas, on n'en veut toujours pas

La suite de la lutte des sans-papiers et sans-papières (j'entends déjà les hurlements ;-))), mais j'aime les nouveaux mots)

Lire la suite

dimanche 8 juin 2008

La flûte en chantier...

Bonjour les gens, bonjour mes chers colocs, voilà, je m'y recolle pour un billet presqu'impromptu, quoique...!
J'avais prévu autre chose, mais voilà que cette très chère brouette, bonjour brouette, avec qui je badine volontiers et avec grand plaisir, n'est ce pas Christine!, me ramène à quelque chose d'éminemment plus important, ainsi que la lecture récente d'un petit bouquin de Michel Schneider, paru au "Café Voltaire", chez Flammarion, et dont le titre seul interpelle: " La confusion des sexes".
La 4ème de couverture est assez parlante:"Chaque sexe se prend pour l'autre de peur de se prendre l'un l'autre. Voulons-nous vraiment que le socialisme moral et politique nous délivre de la sexualité". Il faut savoir que ce livre m'a été prêté par un ami psy et que l'auteur lui-même est psy, tendance Lacan, sous catégorie Freud et le titre d'un de ses derniers précédents livre est " Big Mother: psychopathologie de la vie politique".
Bon, évidemment, loin de moi, l'éventuelle prétention d'analyser, en quoi que ce soit, le phénomène,(au sens éthymologique), de l'hétérosexualité par rapport à l'homosexualité ou réciproquement, (je ne voudrais pas m'attirer les foudres de quiconque et surtout pas de brouette! :o))!)! Non, ce qui me pose plus question, c'est la nature des rapports, parfois ambigus entre les un(e)s et les autres au delà de la sexualité! Je m'explique, ou du moins j'essaie!
Je sens bien que je m'embarque là dans un truc tout à fait subjectif, enfin il me semble! Quand je parle de rapports au delà de la sexualité, ce n'est pas que la sexualité soit absente; le jeu de la séduction, entr'autres, continue à opérer! Peut-être même parfois plus que dans des rapports "habituels", attention, quand je parle de rapports "habituels", il n'y a pas de notion de valeur, c'est juste une question de fréquence! Au delà de la sexualité, ça veut dire quoi, juste qu'il n'y a pas consciemment ou pas de relation dominant-dominé, que même la séduction est plus intellectuelle que quoi que ce soit d'autre, même les machos hommes ou femmes ne sont pas tentés de convaincre l'autre de changer d'orientation naturelle, à part les sombres connards, qui bien sur ne lisent pas ce billet!:o)).
Que ce soit homme hétéro-femme homo ou l'inverse, ou homme hétéro-homme homo ou l'inverse, il y a peut-être d'autres combinaisons possibles,oui, non ?, on va au delà du jeu habituel des relations humaines, et ça pourrait constituer un véritable progrès,(je rigole pas!), si on s'inspirait de ce modèle de relations pour l'ensemble de la communication entre humains et peut-être ainsi s'affranchir d'un jeu pervers ou la sexualité, qu'on le veuille ou non prend le dessus!
Bon évidemment, est-ce que l'épanouissement de la sexualité n'en prendrait pas un grand coup dans l'aile, avec cet auto-contrôle permanent, peut-être, sans doute même! et j'en suis convaincu, au profit d'une bien plus grande qualité, mais l'Homme est un animal qui a une capacité d'adaptation hors-norme! Et bien, me voilà rassuré, tout à coup! .

samedi 7 juin 2008

Billet pour brouette et vieil anar et les zotres aussi

Ce billet est essentiellement destiné à ouvrir un fil pour le badinage entre vieil anar et brouette.

Mais n'importe qui d'autre peut venir y raconter n'importe quoi .

vendredi 6 juin 2008

Choisir, c'est renoncer

Mon billet précédent m'a valu un nombre d'offres de service si important qu'il m'est maintenant nécessaire de faire si ce n'est un tri, du moins un classement. Je pourrais ensuite faire comme pour les desserts (du moins sucré au plus sucré), consommer du moins compatible au plus compatible. J'ai donc pompé sans vergogne... le questionnaire de Swâmi et je l'ai adapté à mes -propres- exigences. Et aussi, comme (après la première question) il s'adresse à des hommes, je l'ai beaucoup simplifié. Ceux qui ne se sont pas encore manifestés peuvent participer aussi.

Lire la suite

jeudi 5 juin 2008

Internet, c'est n'importe quoi !

Mais pas que.

Signe que ça s'arrange pas, y'a des trucs, je m'y fais pas bien : que des gens arrivent ici après avoir tapé "vulve" sur un moteur de recherche, par exemple. C'est même le premier mot qui renvoie ici, d'après les statistiques du serveur. Ex æquo avec "cul nu". Et plus je l'écris, plus ça va en envoyer, si ça se trouve.

Sauf que, évidement, ici, c'est pas un site de cul. Enfin, pas vraiment, même si des fois... bref, les gens qui débarquent doivent être un peu déçus. Enfin je pense. Y'a pas de photos.

Je ne tiens pas vraiment à savoir, mais si ça trouve il y en a qui sont restés tout de même. Et qui participent aux fils de nos bavardages.

J'ai une connexion Internet depuis 1992.

(...merdalors ! ...)

Lire la suite

Putain, 8 mois !

Moi 1 : Non, tu peux pas faire un billet sur ce thème
Moi 2 : Ben, pourquoi ?

Lire la suite

mercredi 4 juin 2008

Sur le cul !

Il viens de m'arriver un truc pas croyab', je vous en fais un petit billet vite fait sur le gaz, ça se déguste frais, ce genre de petit plaisir. D'autant que, sûr-de-sûr, ça va pas durer. Éphémère comme le lait sur le feu.

Non, ça ne m'est pas arrivé aujourd'hui. Aujourd'hui c'était une journée spéciale merdique, du genre où t'as l'impression d'être cerné par les cons. Vous voyez très bien ce que je veux dire, je ne m'étendrai pas.

Lire la suite

lundi 2 juin 2008

Est-ce que j'ai une tête à boulons ?

J'ai beau faire, rien à faire : encore une pub qui m'a sautée à la gueule ce matin. Je suis sûrement en retard à l'allumage, vu que la campagne est peut-être en vitrine depuis plusieurs mois, mais bon, hein...

Or donc, voilà l'objet de mon petit pétage de plomb à moi-tout-seul-dans-mon-coin de ce matin :

Lire la suite