Le(s) suiveur(s) des choses.

lundi 29 septembre 2008

Ga(i)elle et chapeau de paille

Bon, on a eu la brochette de femmes sans poil, l'homme à poil... je crois qu'il est temps de dévoiler l'état de la Ga(i)elle à quelques semaines post-Vazy...

Lire la suite

Chevreuils 1 - Chasseurs 0

Dimanche, c'était l'ouverture de la chasse !

Lire la suite

dimanche 28 septembre 2008

C'est ça ou rien...!

C'est ça ou rien, enfin, de toute façon, on n'aura sans doute pas le choix...! Y'a pas mal de signes précurseurs, tout de même; sans parler de la gigantesque dégringolade économique ultralibérale,(chutes des places boursières jamais vues depuis 29, accrochées au cassage de gueule en domino cascade, des banques et des compagnies d'assurances aux Etats Unis, mais pas seulement bien sur, plus là, ce WE, l'équivalent de notre Caisse D'Epargne aussi aux States, qui culbute...!)

Lire la suite

samedi 27 septembre 2008

Répondeur

« Bonjour, vous êtes bien chez Marie-Françoise...

Lire la suite

vendredi 26 septembre 2008

Cachez ces seins assassins, ça sert à rien...!

Tiens! C'est marrant comme une image simple, claire, joyeuse même... légère même, non...! Enfin moi, je trouve, un de ces pas d'oiseaux sur la plage et dénuée d'érotisme...! Enfin je trouve...! Des danses de libellules, des ballets de bergeronettes, de nymphes des roseaux, ..., c'est encore l'été et on a envie de courir de danser, de chanter, sans retenue... Parce qu'en fait l'automne est déjà là, même l'hiver..., enfin, je ne sais pas! Comme une insouciance...!

Lire la suite

jeudi 25 septembre 2008

C'est toujours les meilleurs blablabla...

Ça nous fait une belle jambe, tiens, que ce soit toujours les meilleurs qui partent en premier, quand tu ne voudrais pas qu'ils partent... :(

Lire la suite

mercredi 24 septembre 2008

Troy Davis, suspendu à l'appel...

Vous connaissiez Troy Davis...! Moi non plus..., enfin, si un peu quand même, ses petites lunettes cerclées de métal et son air sérieux, j'l'ai vu... quelque part...! oui, mais où,... Troy Davis, attendez, ah oui ce type,, un peu noir quand même!!... dans le couloir de la ligne verte, depuis 1989... en Géorgie... ah oui, y'en a une autre... si, si ;mais là Poutine y peut faire kèkchose..., ben non, Poutine, il ravale son cigare et ses pectoraux...!

Lire la suite

Le pot.


Putain de fenêtre, peuvent pas en faire des comme tout le monde ?

Lire la suite

Séduction à la Blade Runner...

non, non, ce n'est pas un billet de Christine, juste une p'tite réflexion à brûle-pourpoint en revoyant le début du film... :o)

Lire la suite

mardi 23 septembre 2008

Le manuscrit trouvé par un sale gosse

C'est un bout de journal antéchompitiarvien ...

Lire la suite

Le coupeur de citrons de la mi-temps.


J'ai de la chance : j'ai foiré à peu près tout ce que j'ai entrepris jusqu'ici.

Lire la suite

lundi 22 septembre 2008

Anti-campagne de pub Orang*n*

Depuis l'automne 2007, Orang*n* envahit notre espace public : affiches, clip, cartes postales, verres, canettes, camions, ... qui mettent en scène des animaux et des plantes (dés)humanisés.

Lire la suite

dimanche 21 septembre 2008

Encore une défaite !

Tzipi Livni, qui a succédé à Ehoud Olmert à la tête de la principale formation politique, le parti centriste Kadima au pouvoir, va devenir première ministre d'Israël.

Elle a déclaré : "Ce n'est pas parce que je suis une femme que je serai un leader faible. Je n'ai aucun problème a appuyer sur la gâchette lorsque c'est nécessaire".

Lire la suite

Le LA des champignons ...

Bon, ben voilà, Chompitiarve s'inaugure écrivant un premier billet chez les Suiveurs...

Lire la suite

Les yeux verts...!

Etrange image que celle ci, si loin si proche, pour ceux qui s'en souviennent! Elle avait 17 ans.., la fixité de ces yeux verts et leur reproche implicite, d'une vie à venir, incertaine, et d'un danger déjà couru mais inévitable!

La fixité de ces yeux verts, magnifiques et inquiets, comme ceux d'un chat en maraude, surpris, mais où la fierté subsiste... Le désir, de vivre, simplement de vivre et que demain sera peut-être demain, si on lui laisse le temps, si on lui laisse le temps... On n'est jamais assez conscients des regards des jeunes afghanes de 17 ans, que l'objectif lui-même ne maîtrise pas...!

Il n'y a pas si longtemps, le photographe a publié la photo de cette même femme qui n'a plus 17 ans, mais presque 30 de plus et qui n'a aucun intérêt, dans sa banalité, d'ailleurs je ne l'ai pas retrouvé, moi-même...! Je sais juste qu'il a fait cette quête, que j'ai vu la photo qui ne se ressemble pas et qui pose la question éternelle, d'un temps arrêté, d'un présent définitif...!

Un présent définitif, qui vous ramène à vous même, à votre présent à vous, qui est devenu, passé définitif...!? Eh, bien, non, ça marche pas comme ça! Ce soir et vous m'en excuserez, ça peut paraître un peu répétitif, j'ai croisé, au sortir d'une pièce de théâtre,(pas mauvaise d'aillleurs! de R.Dubillard: " Si Camille me voyait", très oulipienne, mais peut-être trop bavarde!), j'ai croisé ces yeux verts là, presque exactement, cette intensité là, que je croyais avoir oublié, une passion ancienne, fantasmatique, et ces yeux là, qui sont restés les mêmes, foudroyants...

Il n'y avait pas ce châle troué, de pourpre sur fond vert, comme une éternité complémentaire, mais une langueur pour demain, un peu exsangue, mais... pressée, comme si la vie était à vivre maintenant, ou ce serait trop tard... J'ai quitté ces yeux verts, vers minuit, hanté, comme l'est encore le photographe de la jeune afghane de 17 ans... Bonne nuit à tous!

vendredi 19 septembre 2008

Des fois, je me sens bête

Hier soir, j'ai passé une soirée... irracontable

Lire la suite

jeudi 18 septembre 2008

Debout, il fait déjà jour !

Eh les copains ! y'a emcee qui a remis le couteau entre les dents. Il y a une urgence, allez voir chez elle.

mercredi 17 septembre 2008

Peu importe le sexe pourvu qu'on ait l'ivresse...

Je fais durer le suspense... ? :)

Lire la suite

Remords ou regrets ?

Il faut bien commencer par quelque chose... Pas facile ! Bon je me lance... (spéciale dédicace à celle pour qui rien qu'écrire un commentaire est douloureux...)

Lire la suite

mardi 16 septembre 2008

Toutes des salopes....

... vénales

Lire la suite

Billet aléatoire d'un ermite volatil...

Un ermite volatil, c'est quoi, voilà une question, qu'elle est bonne...!?

Ben, je sais pas trop, sauf que ça pourrait être, un genre de gensses qu'aime pas trop se mélanger, quoique, faut voir...! Un genre d'anarchiste libertaire, mais pas trop communautaire, sauf que ça dépend...! L'ermite, dans sa définition classique, refuse le monde, mais sans violence, pour se consacrer à la prière ou à la masturbation, peu importe, du moment qu'il le fait de manière spirituelle, ben oui.... quoi! Eh, oh, on me lâche là, je fais c'qu'j'veux! Chacun sa manière d'être seul, avec les autres, ou réciproquement...! Non mais...!

L'anarch...., euh, l'ermite volatil, aime à vivre seul dans la compagnie, pas trop proche de ses semblables! C'est une espèce souvent migratrice et peu reproductible,(quoique, à l'insu de son plein gré, il puisse se passer des choses...!). Ceci étant dit, l'ermite volatil, n'est pas non plus un sauvage, sauf que l'instinct grégaire, c'est pas pour lui, enfin pas trop...A moins que les agrégées fussent d'un sexe opposé, ce qui ne présuppose pas que l'ermite volatil soit exclusivement hétéro...!

Est-ce que cela voudrait dire que l'ermite volatil est résolument hostile à toute forme de concentration humaine de plus de trois, ce n'est pas impossible...!? Mais on ne saurait étendre le concept, au dictateur,(trop perso, pas assez..., enfin pas assez... quoi..!), au zhom politik, (trop perso, etc...), au directeur d'agence, (trop per..., etc), à quoi déjà... Ah oui, le groupe! Parlons-en...! Facile, le groupe...! Prétend résoudre à lui seul les problèmes de tout un chacun; mon cul...oui! Déjà, que tout seul, il y arrive pas...le tout seul..., alors à plusieurs, j'te dis pas le merdier...!

Certains groupuscules ultra-minoritaires,( j'l'sais, j'étais à La Courneuve, ce W.E...!), prétendent qu'il vaut mieux se rassembler à plusieurs, peu nombreux mais très motivés, dans un cadre idyllique...pfff..!, qu'à beaucoup, pas très motivés, dans une banlieue de merde...! Ouaiiis, c'est facile; ça sent la récup bobo à plein nez...! Et avec mes camarades Olivier,(nan, pas çui qu'en une grosse!), Léon et Josef, nous sommes prêts à dénoncer la dérive vers un ermitisme de classe, à connotation douteuse... Bien à vous...!!

lundi 15 septembre 2008

Inquiétudes sur les sommets.

Chère Edwige,

en réponse à vos démocratiques inquiétudes et dans un esprit de pleine et entière coopération citoyenne, vous trouverez ci-joint copie de deux rapports d'agents ayant infiltré, dans des conditions particulièrement difficiles, à leur corps défendant et en heures supplémentaires, la tenue d'une rencontre au sommet d'une mouvance émergente, aux contours encore flous mais composée d'éléments particulièrement motivés à pisser à la raie d'une actualité pourtant marquée du coin d'une lumineuse présence*, phare de nos temps si troubles. Et franchement pluvieux, faut bien le dire tout de même.

Ces rapports, nous l'espérons, dissiperons vos dernières interrogations sur le haut niveau de responsabilité militante de la blogosphère engagée.

Dans l'attente de vous lire, recevez, madame, l'expression de nos dévouées.

Patrick

(* cf compte-rendu précédent)

Lire la suite

vendredi 12 septembre 2008

Comme un éclair bleu, comme....!

C'est dingue, la vitesse, à laquelle, certaines choses peuvent se passer...! En général..., déjà, quand tu dis ça:"En général!", d'un ton péremptoire, ça gâche un peu, mais vous voyez la p'tite chose bleue et vermillon clair,(un peu genre oiseau, quand même...!), sur fond de flou "artistique", et perchée sur un roseau, eh ben , dans un quart de millicentième de seconde, cette petite chose va s'envoler; à la vitesse de l'éclair, oui, sans blague, t'as pas le temps, c'est dans un coin de ton oeil et pfrttt, ça y est plus...!

Bon, je m'étais dit, qu'en l'absence de certaines sommités du comité central, je pouvais prendre le temps, faire un peu littéraire, quoi...Mais faut l'humeur aussi, et ça, cette nuit et même ce matin tôt, l'humeur était morose... Et puis là, en rentrant chez moi, très lentement, près du petit étang, je rêve un peu et là...!! Il faut savoir que dans "nos" campagnes, où le chevreuil, le sanglier,le héron cendré, les hérissons, renards et blaireaux de toutes sortes, les martin-pêcheurs sont aussi rares que des diamants dans la boue...Ils sont ... comme un rire d'enfant au milieu d'un incendie, comme les gouttes inespérées d'une averse impromptue, au milieu du désert...!

Ah, l'éclair bleu pétrole, avec la touche de rouge presque vermillon, si délicate et si vive à la fois, du martin-pêcheur qui s'envole, ça se raconte même pas, c'est comme le bord léger d'une jupe courte qui s'envole sous le souffle de septembre,..ah, non, c'est bien plus, parce que la fille, t'as le temps de la voir traverser la place, mais cet oiseau là, si petit et si brillant !! T'es à peu près sur que tu vas pas le revoir, avant longtemps, très longtemps, parfois, c'est comme une chance à saisir que si tu la manques, ben, c'est bien fait pour ta gueule...!

Alors, vous pensez bien qu'après, changer une dizaine de tuiles et remplacer autant de vitres brisées, c'est d'la rigolade... Enfin presque..! Je souhaite à tous les lecteurs, vraiment, d'avoir cet éclair bleu au fond de l'oeil, au moins une fois... tous les...!! Au moins, une fois..! Vraiment...! Il fait,...(murmure du vent)...léger..!

mercredi 10 septembre 2008

Séduction - Autour des blogs

Nan, rien...

Lire la suite

Séduction - Au restaurant


Lui : bla bla bla

Lire la suite

mardi 9 septembre 2008

Les trucs que j'aime pas, mais vraiment pas...!

Mon bon Patrick, tu m'excuseras, mais il me semble que je réutilise une de tes photos d'illustration, bon c'est pas si grave, hein,...! Je vais me limiter à deux, pas plus passque, bon, un billet chasse l'autre et sur le plan des stats, Christine va pas être contente.... *mouarf*

Comme j'étais absent un peu plus de 48 H, ce week-end, oui je sais, les W-E sont un peu longs, par chez moi...! Quand je suis rentré, je suis tombé sur 2 trucs, assez désagréables...! Enfin, pour moi,... dans ma chambre, qui en principe, en mon absence, est censée ne pas être utilisée, sauf demande expresse et circonstanciée, j'ai retrouvé, au pied de mon lit, 2 capotes visiblement usagées et depuis peu, vu la "fraîcheur" du contenant et leur emballage à proximité immédiate!!.. Je fais toujours "centre aéré", pour mémoire...!

Bon, en principe, ça, j'aime pas trop, mais à la rigueur, je pardonne... le feu de l'action, le portable qui capte pas: "S'qu'j peux baiser dans ton lit...!", etc, etc...! Mais là, quand j'ai découvert le 2ème "forfait", je suis tombé sur le cul...!

Oui, j'ai un magnifique pêcher, dans mon jardin, et j'attendais patiemment que les pêches "magnifiques", soient vraiment à maturité et là, plaf... je reviens et les étourneaux ou sansonnets, enfin ces bandes d'oiseaux braillards, et très organisés, semble-t-il, ont bouffé toutes mes pêches, comme ça d'un coup et je vous prie de croire qu'elles étaient succulentes... Pitaing, les sales bestioles, des vrais sar-khôzystes, ça m'tue....Là du coup, j'avais un peu perdu mes repères, mais là, là...!!

Roulette soviétique.

Allez ! cette fois, c'est décidé : l'anti-spam de ce bloug est un processus totalitaire qui empêche l'expression des justes arguments de vos colères revendicatrices. Et qui limite drastiquement le vocabulaire des gens éduqués que vous êtes. Aussi votre serviteur fera-t-il œuvre de cohérence (une fois n'est pas coutume) en ouvrant un débat démocratique sur le sujet.

Deux où trois choses, avant de commencer :
- même pas en rêve vous aurez la liste des mots bannis.
- on peut en rajouter autant que vous voulez. (ah ! c'est malin...)
- où discuter de l'opportunité de supprimer certains de ceux qui vous gènent.
- le débat démocratique sur le sujet sera ouvert 15 jours. Magnez-vous !

Alors ? ...



Hmmm ?

Qu'est-ce qu'on fait ?

Le petit porteur.

Ils se débrouilleront très bien sans moi.

A quelques jours de changer une nouvelle fois de boulot, la synchro est parfaite : ils font encore semblant d'avoir besoin de moi, mes prochains camarades de jeu font déjà semblant d'être impatients que j'arrive, et moi, j'ai bouclé cinq ans de travail en une heure la semaine dernière, je suis en vacances.

Top nickel !

La place est encore chaude, je vous raconte.

Lire la suite

Faut jamais se fier aux apparences...!

Ben oui, des fois, on pourrait croire et en fait, non! La vie c'est souvent beaucoup plus compliqué que ça en a l'air! Tenez, un exemple, prenez une date au hasard, j'sais pas moi, le 13, par exemple, c'est tout à fait par hasard.... le 13 septembre 2008! Vous avez prévu un truc depuis longtemps, avec une bande de potes, ça va être super et puis patatras...!

Bon, il se trouve que ce jour là est l'anniversaire d'une de vos meilleures amies, mais enfin, pour une fois... Enfin, bon, ça n'a pas été facile, mais elle a promis de ne pas se fâcher...pour cette fois! Ouf! Et puis, fin juin, une autre amie, très proche, elle aussi et championne de tir au pistolet, ben oui, quoi, personne n'est parfait...et puis c'est un don, chez elle, elle ne s'entraîne jamais et elle est toujours sélectionnée dans son équipe parisienne. En plus les championnats, c'est toujours à côté de chez moi, donc une bonne occase de se faire un restau...quoi,..., qui a dit, et de passer la nuit ensemble, qui l'a dit ? Bon, O.K, mais c'est pas souvent et c'est justement le 12 et le 13, et oui, vous avez gagné...!

Mais là, où ça devient franchement ingérable, et pourtant votre vie, oui, enfin la mienne, n'est pas facile: c'est que samedi, une amie de longue date, dont vous n'avez que très peu de nouvelles depuis 6 ans, vu la jalousie excessive, (enfin, je trouve!), de son compagnon, vous appelle au téléphone, pour vous dire qu'elle a quitté son compagnon, trop jaloux,(je vous l'avais dit!), s'ensuit une longue conversation fort agréable et ce matin, dans votre boîte-mail, cette "gentille" et brûlante invitation:"Qu'est ce que tu dirais de se retrouver à Dijon, j'arriverai de Suisse vers midi, samedi 13...!"...,là..., ça commence à faire beaucoup!

D'autant plus, qu'entre temps, une très tendre amie, (quoi, une autre..., ah, ça va, hein, je fais c'qu'j'veux!, j'vous avais dit que ma vie n'était pas facile...!), me demande de l'accompagner, pour l'aider à déménager à Aubervilliers, jolie et paisible bourgade des environs de Paris,(pour ceux qui connaissent pas!) et tout ça quel jour!? Je vous le donne Emile, le 13, eh oui, vous avez encore gagné!!... Je suis maudit ou quoi...?

D'autant plus, qu'entre temps, on m'avait, (une autre amie..., oui, je sais!), très gentiment et gratos, en plus, proposé une petite maison entre le 10 et le 20 sur l'Ile d'Oléron... Bon, j'arrête, parce que, là, c'est trop... Je risque de me retrouver coincé entre Benoît XVI et la fête de l'Huma... Vous feriez quoi, vous, à ma place...!?

dimanche 7 septembre 2008

Je suis islamophobe

Jusqu'à y'a pas longtemps, le racisme était un truc (un sentiment ? une idéologie ? une croyance ?) clairement identifiable. Haine de l'autre basée sur "l'appartenance ethnique", la couleur de la peau, les noms. Enfin, basée sur ce que SONT les personnes haïes ou méprisées. Évidemment, ce n'est pas si simple, et le racisme n'est pas univoque, et a des causes parfaitement sociales et/ou politiques, mais ce n'est pas le sujet.

Le racisme, on en connaissait la définition et les symptômes. Et tout le monde (sauf les méchants "fascistes") trouvait ça très vilain et condamnait. Avec cependant des degrés dans la déploration, une sorte de racisme à l'intérieur de l'antiracisme. Malgré tout, le bon temps des colonies s'éloignant, les propos racistes ont été obligés de reculer.

Et ô joie, un discours anti-religieux s'est développé dans la société française (j'imagine que ce n'est pas une spécificité mais je cause de ce que je connais). Sauf que... ne s'élèvent pas de propos religiophobes autres qu'islamophobes (à part, et seulement en ce moment, les tentatives de quelques papophobes extrêmistes de se faire entendre). Du coup, tout le monde (ou presque) est bien obligé d'en conclure que les propos s'opposant à l'islam sont (en très, très, très grande majorité) des propos racistes. "L'islam, c'est nul" remplaçant de façon admissible "Les arabes, c'est nul".

Et par un mécanisme qui m'est inconnu, le terme islamophobie est apparu (ou s'est répandu, j'sais pas), devenant par un abus de langage qui doit bien arranger quelques un-es synonyme de racisme anti-arabes.

Et c'est un abus de langage bien embêtant.. Parce que je suis islamophobe. Comme je suis christianismophobe, judaïsmophobe, bouddhismophobe et touteslesreligiophobe. Et que toute attaque (bien menée) contre les religions me ravit.

samedi 6 septembre 2008

Des fois, on s'demande...!

Si, si, ça existe, désolé, dans un p'tit coin de la Nièvre... Bon, O.K, ça fait pas sérieux, mais ça existe! La preuve, j'y suis encore passé, ce matin, et, bon, j'reconnais que ça la fout mal quand on te demande où t'habites et que tu dois répondre: "Moi, j'habite à Poil" et pire encore; "T'habites à combien de kms de Poil ?" et là c'est carrément l'enfer, passque tu sais vraiment pas si tu dois esquisser un p'tit sourire ou alors dire: " D'ttes façons, j'déménage la s'maine prochaine....! Alors, moi, Pfttt...". Ben oui! Des fois, c'est difficile d'échapper à son destin!

Passque si t'es né à Poil, que t'habites à Poil et que peut-être tu vas mourir à Poil, des fois tu dois te sentir un peu "nu comme un ver" , mais on n'échappe pas à son destin...! *mouarf*

Bon, là j'vous laisse, passque j'ai un copain qui me prête une débroussailleuse et il habite dans un p'tit coin de la Nièvre, près d'un p'tit village avec un nom bizarre, il m'a dit, tu suis la D 192...!! Mais au fait, j'avais l'impression d'y être déjà passé ce matin! *oops*

L'automne s'ra chaud, l'automne s'ra beau


La révolution est pour les mois qui viennent. En ordre légèrement dispersé.

Lire la suite

jeudi 4 septembre 2008

Le printemps des bourges...!

Le Printemps des Bourges, oui, je sais, c'est facile, mais bon, c'était tentant! Oui je sais, vous vous dîtes, droite décomplexée, les gros cons d'en face quoi... Ben oui, c'est facile, mais j'ai souvent l'impression qu'on est le "bourgeois malgré lui" de son voisin de palier ou de la concierge ou du camarade de cellule,(coco, hein!). Alors, ce s'rait quoi, un bourge...?

Lire la suite

mardi 2 septembre 2008

Arrêt d'images.

Partant de l'une des (vraiment) belles photos illustrant les billets de votre blog préféré, ce texte prolonge une intervention récente, où il était question de diffusion d'images numériques.

A l'heure où mon téléphone me permet de diffuser dans le monde entier les images qu'il capture, où je balance par mail les photos de mes vacances, que les portraits de famille voyagent sur mon disque dur et les vues des prototypes de mon entreprise sur une clé USB, l'image numérique complète, en le remplaçant parfois, la plupart de nos discours.

Mais au fond, que savons-nous de ce ...support, à qui nous confions tant ?


("confiontan" ?...mouais ...pas terrible ...un peu lourd en bouche, peut-être...bof, on s'en fout.)

Lire la suite

lundi 1 septembre 2008

Dis-moi comment tu t'appelles, je te dirai qui tu es



Un psy qui travaille sur "les processus d'influence du comportement d'achat", donc un homme sérieux, s'est penché sur la littérature américaine (abondante) et a ajouté ses propres expériences, pour comprendre comment notre prénom affecte notre vie.

Lire la suite