Les féministes de France ont entamé une campagne pour faire déprogrammer le chanteur Orelsan des festivals où il est invité (en particulier au Printemps de Bourges).

Parce que certains de ses textes relèvent d'une extrême légitimation de la violence de couple (paroles complètes de deux chansons en fin de texte) :

On verra comment tu fais la belle avec une jambe cassée
On verra comment tu suces quand j'te déboiterais la mâchoire
T'es juste une truie tu mérites ta place à l'abattoir
T'es juste un démon déguisé en femme j'veux te voir briser en larme
J'veux te voir rendre l'âme j'veux te voir retourner brûler dans les flammes


(Mais ferme ta gueule) ou tu vas t’faire marie-trintigner
J’te l’dis gentiment, j’suis pas là pour faire de sentiments
J’suis là pour te mettre 21 centimètres
Tu seras ma petite chienne et je serai ton gentil maître


Si ces textes étaient raciste , ils auraient évidemment (et heureusement) soulevé la réprobation générale, des actions en justice immédiate et la condamnation sociale de l'auteur. Mais il ne s'agit que de sexisme. Alors les objections à cette campagne anti-Orelsan se multiplient.

Il a arrêté de chanter "sale pute" et ne l'a pas enregistrée. Le clip est ancien.
Cet argument prouve seulement la tolérance sociale à la violence contre les femmes, en particulier conjugale. Que personne n'ait réagi plus tôt prouve seulement qu'il n'y a pas assez de militantes féministes convaincues de la nécessité de combattre ces idées.

Le gouvernement reprend la campagne, c'est un leurre et une manipulation.
C'est pas de bol, le gouvernement ne reprend jamais les campagnes d'opposition, faut que ça tombe sur le féminisme... Cela rend-il forcément cette lutte illégitime ?

Il n'y a pas que lui qui écrit des chansons sexistes, de toute façon c'est de l'art
Ce qui renvoie à la tolérance sociale. J'imagine mal qu'on invoquerait l'art pour "excuser" une chanson racontant la jouissance à lyncher un nègre ou le plaisir à violer un enfant.
Et Orelsan a écrit des textes particulièrement salauds, vulgaires et violents. Une sorte de condensé.
Mais avec du temps et de l'énergie, on peut sans doute attaquer d'autres textes et d'autres "artistes"

C'est une stigmatisation du milieu des rappeurs (donc du racisme, n'est-ce pas...)
Ben, Orelsan, il s'appelle Aurélien Cotentin. Ses parents sont institutrice et directeur de collège.
Le sexisme est répandu dans tous les milieux, toutes les classes sociales, tous les quartiers. Il ne s'agit pas de stigmatiser les rappeurs, ou un milieu. Mais les abrutis machos. D'où qu'ils soient.

Vous êtes des censeures, vous combattez la liberté d'expression
Mais point du tout. Que les idées racistes, les idées machistes, les idées fascistes s'expriment. Simplement pas dans les lieux que nous fréquentons, pas parmi nos ami-es et relations, pas sur nos murs, pas dans les espaces publics... Quand on aura réussi à les coincer dans les têtes et les soirées privées de leurs porteurs, une partie du combat sera gagnée.

Et deux textes, à lire l'estomac vide.

Sale pute

Intro : Attends bouge pas j'ai un mail d'Orel j'te rappelle
Ce soir j'suis rentré du taff plus tôt que d'habitude
Je suis passé chez toi pour te faire une surprise
Quand j'suis arrivé t'étais dans ton hall avec l'autre type qui est en cours avec toi
Et je vous ai vus...
Je vous ai vus vous jeter sur l'autre il passait les mains sous ton pull pendant que tu l'embrassais
Putain j'avais envie de vous tuer j'étais choqué j' croyais que tu étais différente des autres pétasses
J'te déteste j'te hais
J'déteste les petites putes genre Paris Hilton les meufs qui sucent des queues de la taille de celle de ''Lexington''
T'es juste bonne à te faire péter le rectum même si tu disais des trucs intelligents t'aurais l'air conne
J'te déteste j'veux que tu crèves lentement
J'veux que tu tombes enceinte et que tu perdes l'enfant
Les histoires d'amour ça commence bien ça fini mal
Avant je t'aimais maintenant j'rêve de voir imprimer de mes empreintes digitales
Tu es juste une putain d'avaleuse de sabre une sale catin
Un sale tapin tout ces mots doux c'était que du baratin
On s'tenaient par la main on s'enlassaient on s' embrassaient
On verra comment tu fais la belle avec une jambe cassée
On verra comment tu suces quand j'te déboiterais la mâchoire
T'es juste une truie tu mérites ta place à l'abattoir
T'es juste un démon déguisé en femme j'veux te voir briser en larme
J'veux te voir rendre l'âme j'veux te voir retourner brûler dans les flammes
Refrain x2
Poupée je t'aimais mais tu m'as trompé
Tu m'as trompé tu l'as pompé tu es juste une sale pute
Une sale pute une sale pute une sale pute une sale pute
J'déteste les sales traînées comme Marjolaine
Les petites chiennes les chichiteuses les filles à problèmes
J'rêve de la pénétrer pour lui déchirer l'abdomen
Je t'emmènerai à l'hôtel je te ferai tourner dans ma villa romaine
Tu suces pour du liquide tu te casses à marrée basse
Pétasse tu mériterais seulement d'attraper le DAS
Le seul liquide que je t'ai donné c'est mon sperme
Si j'te casse un bras considère qu'on s'est quittés en bons termes
J't'aime j'ai la haine j'te souhaite tout les malheurs du monde
J'veux que tu sentes la chaleur d'une bombe j'veux plus jamais que tu me trompes
J'étais trop fidèle (sale pute)
J'ai les nerfs en pelote (sale pute)
J'vais te mettre en cloque (sale pute)
Et t'avorter à l'opinel
''Oh mais c est de ta faute t'étais jamais là pour moi''
Oh je m'en bas les couille c'était de la faute à qui
J'te collerai contre un radiateur en te chantant ''tostaky''
J'veux que tu pleures tout les soirs quand tu t' endors parce que t'es du même acabit que la pute qu'à ouvert la boite de pandore
Refrain
J ai la haine j'rêve de te voir souffrir
J ai la haine j'rêve de te voir souffrir baby
J ai la haine j'rêve de te voir souffrir
J ai la haine j'rêve de te voir souffrir baby

Suce ma bite pour la Saint-Valentin

[Couplet 1 - OrelSan]
Yeah
J’laisse la lumière allumée et j’garde mes chaussettes
J’vais la limer jusqu’à c’qu’elle soit couchée et qu’elle voit des clochettes
J’adore les p’tites coquines avec des couettes et des faussettes
J’te rends misérable... tes copines vont t’appeler Cosette
J’ai des positions inconnues pour que tu goûtes au vrai bonheur
Parce que j’me branle sur Canal+ et j’ai jamais eu l’décodeur
Et le lendemain matin, elles en redemandent, se mettent à trépigner
(Mais ferme ta gueule) ou tu vas t’faire marie-trintigner
J’te l’dis gentiment, j’suis pas là pour faire de sentiments
J’suis là pour te mettre 21 centimètres
Tu seras ma petite chienne et je serai ton gentil maître
J’ai une main sur la chatte, une main sur un sein et j’deviens ambidextre
En vitesse, en finesse, j’t’offre une pilule anti-stress
Excuse-moi miss, laisse-moi dégrader tes p’tites fesses
On fait notre business en toute discrétion, j’en parlerais pas
J’te jure qu’on t’verra pas à la caméra...
J’te ferai le coup de la panne et j’t’emmènerai dans les bois
Avant l’amour j’serai romantique et j’te mettrai des doigts
J’bois, baise, jusqu’à c’que t’en sois mal en point
Je t’aime, suce ma bite pour la Saint-Valentin
[Refrain x2]
J’aime pas trop les 14 février
Tout l’temps seul à force de m’faire griller
J’te tèje la veille et j’te r’baise le lendemain
Suce ma bite pour la Saint-Valentin
[Couplet 2 - Gringe]
Appelle-moi Démonte-Pneus, Monsieur Le Déménageur
J’crache dans ta femme enceinte et j’te fais un bébé nageur
Mets-toi sur Messenger, j’t’envoie ma bite en émoticône
J’aime ta beauté intérieure quand tu remues tes seins en silicone
Jeune homme en chien recherche le boule d’une meuf mortelle
Si j’oublie ton prénom, j’oublierai pas ton numéro de phone-tél
Toujours du crédit sur mon forfait tass-pé, ma belle
Mets-toi à genoux et t’auras mon portrait craché
Si t’es gourmande, j’te fais la rondelle à la margarine
J’aime pas celles qui avalent, j’aime celles qui font des gargarismes
Celles qui ont su rester enfants, j’les soutiens dans leur combat d’femmes
Vis le sexe comme un conte de fées, depuis qu’j’ai mon BAFA
J’respecte les shneks avec un QI en déficit
Celles qui encaissent jusqu’à finir handicapées physiques
Le courant passe avec un doigt dans ta prise électrique
Moi d’abord je lèche et j’te tèje, et puis tu pars au tri sélectif
[Refrain x2]
J’aime pas trop les 14 février
Tout l’temps seul à force de m’faire griller
J’te tèje la veille et j’te r’baise le lendemain
Suce ma bite pour la Saint-Valentin
[Couplet 3 - OrelSan]
J’aime les chattes de gouttière, et les aristochattes
Quand j’ai bu beaucoup d’bières, j’vais direct au contact
J’aime les chattes qui ne datent pas d’hier et celles qui ont pas le bac
Après rapport, tes lèvres seront nettement moins compactes
J’aime les peaux mates, car leur couleur fait ressortir le sperme
J’aime les moches parce que j’ai pas besoin de leur dire "je t’aime"
J’aime les blondes quand elles sont bâillonnées
J’conclus toujours une pénétration comme Rooney avec la balle au pied
On va s’ambiancer sur du Beyoncé ou sur fond d’musique électro
J’aime pas les chattes percées, j’aime les chattes rasées en ticket d’métro
Quand tu s’ras loin de moi, je te prendrai dans tes rêves
Quelques fois dans le mois, j’te ferai l’amour pendant tes règles
Parce que l’amour rend aveugle, tu vois trouble après l’éjac faciale
Branlette espagnole jusqu’à c’que tu gueules "muchas gracias"
J’te mets l’estocade et j’te porte le coup fatal
Sens-moi dans ton estomac, t’es belle comme une double-anale
On f’ra ça dans un parc, dans un appart ou dans ton lit
Jusqu’à en perdre haleine, jusqu’à c’que tu prennes de la ventoline
J’suis romantique, suce ma bite pendant qu’j’regarde le foot
Et tape un rail de sperme avec mon foutre
Viens bébé on va tester mes nouvelles MST !
[Refrain x2]
J’aime pas trop les 14 février
Tout l’temps seul à force de m’faire griller
J’te tèje la veille et j’te r’baise le lendemain
Suce ma bite pour la Saint-Valentin