Le(s) suiveur(s) des choses.

dimanche 27 septembre 2009

Le viol de mineure, ça n'a "pas vraiment de sens"

Polanski a été arrêté en Suisse à la suite d'un mandat d'arrêt émis par la justice américaine

Lire la suite

J'ai écrit à Fakir

parce que je l'ai acheté et lu

Lire la suite

jeudi 24 septembre 2009

CINQ ANS …

On avais monté sur le blockhaus, là ou qui a les écluses pour voir le bateau de papa arriver, c’est moi qui l’a vu le premier. Mon grand frère y voit rien et ma grande sœur ou maman y savent pas reconnaître les bateaux. Pourtant c’est pas dur hein, les cheminées y z’ont des couleurs pas pareilles et pis des mats de charge avec.

Lire la suite

mardi 22 septembre 2009

Le silence Beethoven.

Madame Grimault élève des brebis et des chèvres dans le triangle des Bermudes de France, quelque part entre Montluçon, Clermont-Ferrand et Aubusson. L’endroit idéal pour cette activité, en fait, vu que tout le reste semble s’y être englué dans les fissures d’un manteau terrestre qui a produit plus de sources chaudes pétrifiantes, d’usines à pneus déprimantes et de puits de mines fossilisés que partout ailleurs.

Lire la suite

lundi 21 septembre 2009

Polémique et révolution


En couverture de Elle cette semaine :

"Polémique : faut-il oser la cuissarde ?"

"Révolution : un nouveau faux sucre 100% naturel"

dimanche 20 septembre 2009

Partout, tout le temps

Faut que je vous parle de deux articles que j'ai gardés en attendant d'avoir le temps de vous en écrire.

Lire la suite

mercredi 16 septembre 2009

Les RG existent, je l'ai rencontré !

Comment amadouer les RG quand on le rencontre presque à l'improviste lors d'un week-end bon enfant ?

Lire la suite

mardi 15 septembre 2009

Marée basse

Petite dédicace hyper 'tellectuelle des "Amis d'ta femme" à celui dont la femme a un prénom (mais ce n'est pas Maurice)

Lire la suite

dimanche 6 septembre 2009

Ça marche !

Si j'ai ouvert un restaurant, c'est essentiellement pour rencontrer des hommes...

Lire la suite

vendredi 4 septembre 2009

Éloge du suicide

Un peu de psychologie de comptoir. Je connais finalement beaucoup d'humains qui souffrent. Souvent de ne pas avoir été assez aimé-es à l'âge où on construit sa confiance en soi et son aptitude au bonheur.
Mais bon sang, pourquoi certain-es se contentent-illes de souffrir ? de se faire du mal physiquement ou avec diverses substances ? de traverser des états étranges ? de construire, réfléchir, ne plus subir, en sortir, ou pas ?

Tandis que d'autres, obstinément, pourrissent la vie de leur entourage ?

Oui, pourquoi ?