Le comité contre la privatisation de la poste de mon département interpelle les maires sur la loi qui transforme la poste en SA (à capital public pour l'instant mais la porte est ouverte à la privatisation).


La réponse officielle de la droite est "mais ce n'est pas une privatisation".



Un maire cependant, se lâche dans sa réponse (les fautes sont de l'auteur) :



L'état n'ayant pas vocation à distribuer le courrier, il est évident que la privatisation de la poste va de soit. Il en va de même pour l'électricté avec EDF
Plutot que de se répendre dans des activités commerciales, l'état doit se renforcer dans ses rôles régaliens. Ainsi pour le courrier, l'état devrait fixer un cahier des charges ( tarifs de distribution, delais de distribution, couverture du territoire ect...) et veiller à ce qui à été défini soit scrupuleusement mis en oeuvre (role primordial de l'état ). Je vous ferais remarquer que cette position n'a rien d'ultra libérale car il est bien dans ma position de défendre un etat central républicain, fort et renforcé dans ses prérogatives.

Notre systéme actuel, issu de la reconstruction qui a fait suite à la seconde guerre mondiale, est aujoud'hui complétement obsoléte. Nous ne devons pas maintenir un systéme qui marche sur la tête sous pretexte de proteger le statut de certains
Les réformes d'aujourd'hui sont nécessaires pour éviter de charger la barque de nos enfants qui de toutes facon se noieront dans l'océan de nos stupidités budgétaires.



Au moins c'est clair.