Elles sont intéressantes, les statistiques que vous ne trouverez jamais sur les pages d’accueil des sites Internet en compétition d’audience. C’est-à-dire tous ceux, même non commerciaux, qui vous assènent leurs scores de « visites » comme s’ils vendaient du temps de cerveau de lecteur disponible à d’improbables sponsors toujours prêts à signer des chèques en blanc sur du grand n’importe quoi.


On a rien a vendre non plus, et pour ne point déroger à la règle, Les Suiveurs vous livrent, en cette fin d’année mollement finissante (putain ! encore Noël …), les indices les plus significatifs de ce qui est censé faire mouiller la truffe de votre fierté de lecteur : la « mesure d’audience » de votre blog chéri. Des chiffres comme vous n’en voyez jamais ailleurs, délivrés par le fidèle Awstats à sa mémère, un logiciel réputé fiable, complet, et qui n’a pas spécialement le sens de l’humour.

Or donc, en 2009, avec 356 billets au compteur :

- Les visites auront duré moins de 7 minutes en moyenne.
- 78.7 % des visites ont duré moins de 30 secondes, mais :
- Chaque visite a permis de lire en moyenne 4.49 pages du site.(il y a des rapides)
- Le visiteur le plus assidu a lu 18.170 pages (51 fois tout le blog… un fan)
- 8 visites ont été d’une durée… inconnue.


Ça calme, dans le genre « données exploitables », non ?

- 34,2 % des pages visitées ont été « non vues », c’est-à-dire lues par les robots des moteurs de recherche.
Alors que :
- Ces mêmes robots ont coûté 18,4 % de la bande passante consommée, et que :
- 6.8 % des visites proviennent d’un lien depuis un moteur de recherche. Cherchez l’erreur.

Mais tout de même, c’est rigolo :

- 8 % des visiteurs sont arrivés par des liens de sites « amis ».
- Le reste en « adresse directe » (depuis vos bookmarks).
- 98.6 % de nos visiteurs auraient ajouté « Les Suiveurs » à leur favoris (au conditionnel, on a que des amis !).

Donc : inutile de vous donner les « autres » chiffres que de toutes façons vous ne verrez jamais ici, tant ils sont déboulonnés par ceux-là. Du grand n’importe quoi, sur lequel s’appuiera la moitié de la blogosphère comme un aveugle sur sa canne, pour estimer sa « popularité » auprès de l’autre moitié. Ces autres chiffres qui n’ont aucun sens que de rassurer les rédacteurs en mal de reconnaissance et/où de flatter quelques égos. J’en conviens, ceci n’est certes pas dénué d’intérêt. Mais bon.

La seule chose « objective » à quoi devraient servir tous ces chiffres de « fréquentation » ? Pister une anomalie dans le site où des tentatives d’intrusions trop fréquentes à certains endroits de son programme (30.775 accès « Unauthorized » par le serveur, cette année), estimer et optimiser la consommation de son site page par page (33.8 % du poids des transferts de données sont des images, sur les Suiveurs), affiner les méta-tags, les feuilles de styles, etc.

Des trucs pas trop top-fun-j’me-la-pète-moumoute à mettre en bandeau d’accueil, quoi.