Le(s) suiveur(s) des choses.

lundi 28 juin 2010

Nananananèreuhhhhhhhhhhh !

J'ai eu un cadeau :-)))

Lire la suite

samedi 26 juin 2010

Mort aux publicitaires !!!!

qui sont capables de tout récupérer.

Lire la suite

mardi 22 juin 2010

Seins Glinglin

Prolégomènes à l'ablation générale des papes ...

Lire la suite

dimanche 20 juin 2010

Ça va pas trop mal.

Le printemps climatique est pourri

Lire la suite

samedi 19 juin 2010

Crevure(s).

"Pour le ministre de la Défense, Hervé Morin, le nom de Bigeard valait à lui seul «tous les titres de gloire et tous les grades»". (Le Parisien).

jeudi 17 juin 2010

Mon voisin est écolo.

Montrer son adhésion personnel à l'injonction oxymorique du développement durable, dans ma banlieue pavillonnaire au verdoiement millimétré, consiste en un géométrique essaimage d'hideux lumignons (forcément) verts, équipés de diodes à alimentation photovoltaïque, aux endroits d'un jardin où les nains éponymes en plâtre vernis au four à haute température s'accommodaient jusqu'ici de la nuit. On a les décroissances qu'on peut.

À la première tonte diurne d'une pelouse parvenue au sommet supportable des hauteurs anarchiques de ses quinze centimètres culminant, l'heureux petit bonheur kafkaïen à lame vengeresse d'une machine pétaradante de modernité électrique, épargnant à regret les petits bonnets rouges perchés sur leurs pneus aux flancs peints en forme de puit, viendra cisailler net ces oubliées installations écologiques en plastique de supérette, land art environnemental à batterie rechargeable opportunément dissimulées dans les (vertes) herbes à peine folles.

Il y a tout de même de drôles de cons.

mardi 15 juin 2010

La femme vide

Elle marche a côté du monde, y glane ce qu'elle peut, et repart sans bruit comme une ombre à l'intérieur de l'ombre

Lire la suite

mercredi 9 juin 2010

Adultillages, conférence aux sommets des gouffres

... et la connaissance qui inhère ....

Lire la suite

jeudi 3 juin 2010

Kommandantur, que puis-je pour vous ?

Westmalle est contrôleuse du travail et le titre n'est pas d'elle, l'illustration non plus

Lire la suite

mercredi 2 juin 2010

“Enculés de droitistes je vous conchie ; vous verrez, le Grand Soir...”

Tout est dans le titre. Parce que bon, il arrive un moment où il faut bien cesser cinq minutes de se trifouiller le fondement.

Sur ce coup, je me suis appuyé sans vergogne sur le remarquable travail (de fond) de crepegeorgette, n'allons pas réinventer la roue quand elle tourne déjà si rond. N'hésitez pas à réutiliser la formule, on ne dira probablement jamais rien de plus essentiel.

Voilà.

C'est tout pour aujourd'hui.

Merci de votre attention.