"J'ai un goût prononcé pour la farce mais aussi pour le mélodrame prophétique, cosmique. Chacun a ses perversités. Il ne faut pas les étouffer mais travailler pour les rendre opératoires". (Moebius)

Y'a des jours, comme ça, où le zinc du comptoir ramolli un peu sous les coudes.