Le(s) suiveur(s) des choses.

mardi 16 octobre 2012

Même pas honte.

Au siècle dernier j'avais de l'ambition. Si, j'en eus.

La preuve : je pensais que j'avais des choses intéressantes à dire.
Et mon miroir de salle de bain ne m'en faisait même pas reproche.

Dimanche dernier j'ai dépoussiéré un peu la cave,
un classeur plein de ces choses que le monde n'a pas attendu pour -mal- tourner est remonté à la surface.
1999. Un projet de bande dessinée à peine esquissé.
Je crois que ça devait s'appeler "Porte de Clignancourt" où un truc du genre.
Une case en sort aujourd'hui. Un essais en couleur, la seule a être allée aussi loin. Tant mieux, probablement.

Je n'ai rien à dire de plus intéressant et mon miroir s'en porte tout aussi bien.
Remuer sa poussière du dedans, ça donne juste une certaine idée de l'entropie.

lundi 8 octobre 2012

Parking

Une vraie photo d'un vrai trottoir de la ville à côté.
Moi, ça me met de bonne humeur.