Le hors série d'été de Courrier international porte sur le Brésil. Et à chaque passage à un kiosque proche, je reçois sa couverture en pleine figure. Quel rapport avec le sujet ? L'llustration de "une puissance en marche" ?



C'est de l'art, n'est ce pas, puisque ainsi crédité : En couverture : Baigneuse, île d’Outeiro, Etat du Pará, Brésil. Courtesy Luiz Braga/Galeria Leme.

Pourquoi parmi toutes les photos de ce photographe, est-ce une jeune fille dénudée qui a été choisie ? Pour attirer le lecteur, le corps des femmes c'est vendeur, toujours... Une forme soft de proxénétisme, vendre le corps d'une femme en photos... qui nuit cependant à nous toutes, renforçant (s'il en était besoin...) l'idée que les femmes sont d'abord des corps offerts.