On parle beaucoup de la Colombie, ces jours-ci! Pas forcément pour les bonnes raisons, encore que les bonnes raisons...! Bon, mais ce n'était pas là où je voulais en venir.
Cette petite image que vous voyez là, à gauche, (oui, je l'ai faite petite, parce qu'elle est difficilement supportable, quand on connait le contexte), vous la connaissez surement, (même les plus jeunes). C'est la petite Omayra Sanchez, 13 ans, qui mourra 48 H plus tard, après que cette photo ait été prise, en novembre 1985, dans un petit village de Colombie, noyé sous des coulées de boue, descendant du volcan.

La profondeur des grands yeux sombres, qui ont déjà glissé vers la mort, avec cette singulière résignation, mais aussi la grande dignité dont elle fit preuve, jusqu'au bout, ça vous prend aux tripes et ça ne vous lâche plus pendant des mois, des années.

Point n'est besoin de s'étendre, ni sur les circonstances du drame, ni sur son épilogue. Il suffit juste de savoir que cette photo a été prise par un certain François Fournier et qu'il obtiendra, en 1985, le prix World Press, pour ce cliché. Pour ceux qui s'en souviennent et les autres, il y eut, bien sur, une polémique assez considérable, au sujet de la mort de cette jeune fille, autour de laquelle un ballet morbide de caméras et d'objectifs du monde entier s'agita fiévreusement!

Cette image m'est remontée à la mémoire, après un commentaire de Céleste,(merci Céleste!), sur le fil fleuve du billet "C'est quand qu'on va où...", où l'illustration,(une jeune fille du même âge ou presque qu'Omayra!) avait fait, c'est le moins qu'on puisse dire, débat. Je me suis, alors, posé la question de l'obscénité.

Littéralement, du latin obscenus, qui choque la pudeur et plus anciennement de mauvais augure, c'est une expression qu'on pourrait traduire aujourd'hui par "unpolitically correct", mais est-ce qu'Ingrid Bétancourt, descendant radieuse et euphorique de l'Airbus élyséen après 6 ans de prise d'otage, dans une jungle hostile, n'est pas obscène? Est-ce que Nicolas Sarkozy, tel qu'en lui même, n'est pas obscène ? Est-ce que le monde, comme il va, si on n'infléchit pas sa course folle, n'est pas obscène?

Ces grands yeux sombres, au delà de la vie, au delà de la mort déjà, de la morale aussi, semblent poser une question sans réponse...