Moi qui ai horreur des klaxons, j'ai regretté de ne pas en avoir un sur moi hier... Ou une batte...

Mais c'était un cas de force majeure : je tentais de traverser à un passage piéton éclairé (la nuit étant tombée depuis au moins 3 heures dans nos contrées nordiques) après avoir patiemment laissé passer les 6 voitures qui n'ont même pas esquissé l'ombre d'un freinage (eh oui, pour une fois je n'ai forcé le passage à personne), quand le gros con frère humain qui conduisait la voiture sortant d'un lotissement en face et qui attendait comme moi depuis au moins... ouh, une bonne demi-minute, de pouvoir s'insérer dans la circulation (il arrivait d'en face, pas d'bol pour lui, il avait les deux files à croiser pour tourner juste au dessus du passage piéton) ce sale type donc, a entamé son insertion pendant que je traversais d'un pas plutôt dynamique pour une gravide à un stade et une heure bien avancés...
Jusque là rien d'anormal, sauf qu'arrivé à mon niveau ce connard big naze trouducul cet être perfectible, qui n'est autre que moi-même puisque nous sommes tous Un *swami* , a pris le virage en accélérant au lieu de rester à une allure raisonnable afin que nous puissions nous en sortir tous intacts (moi, ma p'tiote et sa voiture, lui ne risquait pas grand chose...).

D'abord incrédule (c'est la première fois qu'une bagnole accélère visiblement quand je traverse la route dans les clous, a fortiori quand je ne force pas le passage) je me suis tournée vers lui et j'ai gueulé de peur en essayant d'accélérer moi aussi... Il est passé à un cheveu de moi... Il n'a pas du m'entendre, avec le bruit du moteur qui accélérait, mais il a dû m'apercevoir... malgré ses vitres embuées ou givrées, que cet enfoiré n'avait pas pris la peine de frotter un minimum (à quoi ça sert, de toute façon il fait nuit, pourquoi s'emmerder à améliorer sa vision ?). Son pare-brise n'était pas dans un tellement meilleur état, il me semble.
J'ose espérer qu'il a eu bien peur rétrospectivement, en tout cas si j'avais eu un projectile il se le serait pris sur la carosserie, c'est sûr ! Tout comme le conducteur du bus (le 42, oui oui, je délate dénonce) qui fut pris il y a deux mois d'une cécité soudaine et d'une amnésie foudroyante un dimanche après-midi vers 15 heures (vous savez bien, le moment où il y a à tout casser un bus et 3 métros par heure) alors que je l'attendais bien sagement à l'arrêt avec mon gros ventre et mon mari, ce dernier lui ayant précédemment fait de grands gestes de ses bras chargés de paquets (non je n'avais pas fait des courses un dimanche, je revenais d'un rendez-vous freecycle fructueux) alors que le bus attendait 10 mètres plus bas que le feu soit vert... Oui, j'ai la rancune tenace, par moments, d'ailleurs je ne peux pas m'empêcher de dévisager le conducteur quand je monte dans le bus, tous les matins (enfin plus pour le longtemps :oP ), comme si j'étais capable de le reconnaître et de le descendre d'un regard noir.
Tout ça pour dire qu'être piéton c'est franchement pas une sinécure tous les jours. *boude*

Sinon demain c'est mon dernier jour de boulot, j'ai pleins de trucs à finir, je vous laisse ! :)