Tu le sais déjà : je vais ouvrir un restaurant.


Depuis que j'en ai parlé, les choses ont un tout petit peu avancé. Récup de vaisselle mais pas de tables et chaises. Idées d'aménagement (une fausse cabine téléphonique pour intoxiqué-es du portable, un mur ardoise pour écrire dessus, un coin jeux pour les enfants...). Renseignements sur les formalités....

Plein, plein d'idées d'animation ou de services. Je te mets ça en vrac.
  • concerts
  • expos
  • repas thématiques
  • goûters enfants
  • activités autour de la lecture avec des enfants
  • SEL
  • soirées « rencontres », où les gens se mélangent entre tables
  • soirées « jeux »
  • projections (t'as pas un vidéo projecteur ?)
  • conférences
  • café-tricot ou repassage, un fantasme à moi, au lieu de repasser en solitaire en écoutant la radio, repasser en blablatant avec des copines
  • soirée "prix libre"
  • prise de commande sur le prénom d'un convive et pas sur le numéro de table
  • location ou prêt du lieu, y compris la cuisine, à des associations pour des soirées dont elles garderaient l'éventuel bénéfice
  • abonnement, comme une cantine
  • plat à emporter dans boîte consignée
  • accès fauteuils roulants bien sûr, plus table adaptée (j'avais pensé à la carte en braille aussi mais ça s'applique mal à une ardoise avec un seul menu dessus)

Maintenant faut concrétiser : trouver le lieu qui va bien.

Et le transformer en le resto de mes rêves.

Le résultat sera ce que les fonds disponibles permettront. Et c'est là que ton argent m'intéresse. Je te propose de t'associer au projet.
Plusieurs façons de le faire : un don si tu veux ensuite oublier tout ça ; un prêt (qui ne sera pas forcément remboursé, sans intérêts,une sorte de don qui permet de rester en relation ;-)), une participation au capital de la SARL (comme ça, t'auras forcément des nouvelles, des papiers à signer...).

Si tu participes au capital, je te promets que tu ne toucheras jamais d'argent. Si l'activité marche, on créera du boulot.

Que tu me fasses un don ou un prêt, ou que tu participes au capital, dans tous les cas, tu es invité-e permanent-e de la maison. C'est bien la moindre des choses !


Faudrait aussi que je te parle de l'appel à la légalisation de la GPA et de la création du STRASS.