J'ai bien failli classer ce billet dans "Mais qu'ils sont cons !", mais finalement non : ils ne sont pas cons, y'a plus de mot. Et comme ils ne sont pas drôles du tout, j'ai pas eu envie de rire non plus.

En l'occurrence, c'est "elles" qui s'y collent, sur ce coup, mais gageons qu'une proposition de loi dans ce sens verrait un ramassis de mâles enthousiastes leur emboiter le pas.

En passant : merci à Emelire d'avoir signalé à mon attention ce pénultième coup tordu de nos édiles écœurantes.