En ce moment, ma vie à une forte tendance à l'intensité sur tous les plans, amour, famille, boulot ( y'en a d'autres ?) . C'est plus ou moins chouette selon les cas, et globalement je gère les différents événements plutôt pas trop mal. Sauf que (ben oui ;-)).

L'état de préoccupation, excitation, énervement dans lequel ça me met régulièrement a une singulière influence sur la manière dont je fais mon boulot, et notamment sur ma faculté de plus en plus présente de me foutre de ma soi-disante obligation de réserve, que même qu'elle existe pas dans les textes, mais que la jurisprudence oulala! neutralité du représentant de l'état tralala...

Ben oui. Chui pas une gentille fonctionnaire. Enfin la plupart du temps si ( j'ai même eu droit une fois à une nana qui m'a dit « Dieu vous bénisse! », c'est vous dire si je sais être gentille!).

Mais j'ai un gros gros problème avec les gens :
  • qui râlent et nous engueulent parce qu'on arrive pas à les recevoir tous, parce qu'on répond pas suffisamment au téléphone,
  • qui commencent leur entretien par «  notre président monsieur Nicolas Sarkosy a dit qu'on pouvait travailler plus pour gagner plus »
  • qui s'exclament lorsqu'une réponse ne leur convient pas «  ah elle est belle la France elle est belle » ou encore «  de toute façon dans ce pays on peut pas bosser », avec la petite touche charmante qui parfois s'ajoute «  ah ben ce serait pas la même chose si j'étais noir hein, y'a qu'eux qui sont aidés dans ce pays de toute façon ! »

Alors des fois je craque, le sourire s'efface, la voix plus sourde, je réponds, je renvoie leur petite merde qu'ils viennent de me déposer sur les sandales ( oui oui encore et toujours des sandales, j'ai réussi à le faire venir ce p**ain de soleil :-).

Mais le pire, ce sont les gens qui viennent balancer. J'en ai eu un tout à l'heure au téléphone :
Inspection du travail renseignements bonjour ! ( Patrick il faudrait des fleurs là comme dans les bd, pour bien montrer à quel point je suis aimable au téléphone ;-))
Bonjour madame je voudrais savoir comment on fait pour dénoncer quelqu'un qui fait travailler des gens au noir, parce que je sais pas comment on fait...
Mouiiiiiii... vous êtes salarié de cette personne là monsieur ?
Ah non pas du tout. En fait ce serait pour une vengeance personnelle, voilà.
Ben c'est simple on fait pas ça ici monsieur. Ici on reçoit des réclamations de salariés qui sont victimes de ce type d'infraction et d'autres d'ailleurs, mais en aucun cas on agit pour des tierces personnes qui n'ont rien à voir avec l'histoire. Les dénonciations, anonymes en plus ! on prend pas. Vous croyez quand même pas que l'administration elle est censée bosser pour accomplir vos petites vengeances personnelles non?!

Ça ça me rend dingue. Avant, quand je faisais du contrôle, je recevais de temps en temps une lettre anonyme de ce type, le plus souvent pour dénoncer quelqu'un qui travaille au black, plus rarement pour qui emploie... je m'étais fait une petite collection de ces torchons, comme si je voulais garder des preuves de la saloperie dont mes con-citoyens sont capables. Presque ça ne me touchait pas. Mais le recevoir de vive voix aujourd'hui, ça n'a pas tout à fait le même rendu, le recul est insuffisant, et j'ai l'insulte au bord des lèvres.