Prolégomènes à l'ablation générale des papes (surtout gammés) et des chanoines de poche

"Souvent me trompe
Jamais ne triche
Erre souvent
Mais ne me vends."

Sachez qu'à 19 nanopascals, le vide devient sidérant

A Christine, Ga(i)elle, Ko, Rififi, (tu l'auras voulu, hein), Patrick , Westmalle, Emcee, et quelques autres :
Ne comprenez pas !
Prenez !
(C'est toujours ça)
Et aussi à Yelrah (qui, à vue de pif, connaît déjà le truc, alors bon ...)



(Note : C'est une chanson cosmique.
A défaut de musique, tâchez donc de la lire TRÈS lentement)



"IMMORTELLE !

Quand je serai éternelle
Pure et immaculée
Avec de grandes ailes
Une robe de bure

J'irai dans les monts graves
Folâtrant, grapillant
Le gazouillis des zouaves
Le murmure du vent

Voletant dans les aires
Des aigles médusés
Du frisson de mes plumes
Qu'est-ce qu'on va rigoler !

Quand je serai éternelle
Immaculée et pure
Avec de grandes ailes
Une robe de bure

Oui mais en attendant
Je suis simple mortelle
Simple mortelle
Et c'est très bien comme ça"



Voui. Très bien comme ça.

(Idée : Miss à l'Ouest)