Ça fait quelques jours que ça tourne, comme de sinistres moustiques dans une nuit d'été un peu prématurée. Dans ces cas là, il faut éteindre la lumière, mais là non, j'y arrive pas!

La camarde, rôde encore, elle a des comptes à régler avec moi; déjà il y a une quinzaine, cette belle amie qui se fait la malle, sans crier gare, mais bon trop de souffrances, c'est trop! Et puis là, lui, il s'en va aussi...! Marre!

Je ne l'ai pas su tout de suite, mais Fafa s'est tiré, lui aussi, là comme ça, le 20 avril, Farid Chopel a tiré sa révérence et j'ai l'impression qu'il est encore là bas, au bout de l'allée! Certains d'entre vous l'ont peut être connu, Farid le Kabyle, plus qu'habile, un danseur extraordinaire, un mîme fabuleux et un mîme qui parlait en plus, un langage incompréhensible bien sur, fait de tous les langages et que bien sur, si on voulait s'en donner la peine, on comprenait !

Lire la suite