Une fois n'est pas coutume, les Suiveurs participent à une noble cause : aider à mettre fin aux souffrances du vieux monde.

Faire chier un peu les vieux cons et leurs "droits" moribonds, quoi. Tirer un peu sur une ambulance, ça défoule même si ça sert à rien d'autre.

C'est l'histoire d'un livre.

On m'a donc prêté un livre.

Et je vais de ce pas en faire autant : le Vieil homme et la mer, d’Ernest Hemingway, dans une toute nouvelle et bien belle traduction.

T'es sympa : quand tu l'auras terminé, tu fais tourner.